La Région Ile de France et la Famille

Revue Ile de France Numéro 56

Revue Ile de France Numéro 56

Distribuée par dizaines de milliers d’exemplaires, à l’entrée des gares SNCF et des stations de métro, la revue « Île de France » est éditée grâce à l’argent des contribuables franciliens. On peut s’interroger sur l’utilité de ce type de revues, tellement nous en sommes noyés : Régions, Conseils départementaux, Syndicats intercommunaux, Municipalités, le fameux mille-feuille territorial sait se faire entendre.

Moyens de transport, vie culturelle, vie pratique, l’Ile de France pense donc pour nous. Cette fois dans le numéro 59 d’octobre 2015, nous avons droit au couplet sur la Cop 21 et le réchauffement climatique, dès fois que la presse, les radios et les télévisions auraient oublié de nous en parler.

Mais ce n’est pas tout, « la rédaction est à votre écoute ! » à la page 38. Elle pense aussi à votre santé (morale, je ne crois pas) puisqu’elle vous conseille un site internet qui « vise à combattre l’épidémie de VIH, très forte en Ile de France ». Tony, jeune gay, dit vraiment tout. Inutile de se rendre sur son site http://tonyjg.fr, celui de la région Ile de France (http://www.iledefrance.fr/fil-actus-region/prevention-poche-tony-jeune-gay) se charge de vous en faire la publicité :

A la page 38 de la revue Ile de France, Tony jeune gay dit vraiment tout !

A la page 38 de la revue Ile de France, Tony jeune gay dit vraiment tout !

« On trouve aussi sur ce site un lexique très complet, qui ne manque pour autant pas d’humour : un « WikiPD » sur le modèle de Wikipédia. Le projet, pilote, pourrait être décliné vers d’autres publics (jeunes, femmes, autres orientations sexuelles). Reste une barrière à franchir : faire connaître l’appli Tony avec peu de moyens pour le Crips [NDLR : qu’est ce que ça serait s’il avait plus de moyens !], qui mise sur le relais par les associations et les infirmières scolaires, par exemple :

« 1 – Je suis normal, pas normal ?

« Tu sais, on est tous différents, il n’y a pas vraiment de « modèle ». Ce que tu es aujourd’hui ne dit en rien ce que tu seras demain. N’importe quel fantasme, n’importe quelle pratique est normale et acceptable à partir du moment où elle est volontaire, choisie, et qu’elle respecte chacun. Les seules limites qu’on a tous, dans le domaine de la sexualité, sont celles de la loi. Surtout, ne te laisse pas enfermer dans une boîte avec une étiquette. Essaye d’assumer tes désirs sans te mettre en danger, avec un ou des partenaires qui ont les mêmes envies et qui te respectent. Fais comme moi!».

Brochure de l’Association Réunionnaise de Prévention des risques liés à la Sexualité

Brochure de
l’Association Réunionnaise
de Prévention des risques liés
à la Sexualité

 

C’est vrai quoi, c’est la loi et pas la conscience morale qui limite les comportements sexuels. « Neutralité » qu’y disaient ! Non au magistère des religions mais oui à celui de la république ! Car « au-delà des croyances religieuses et des convictions philosophiques de chacun, un seul cadre s’impose à tous : celui de la loi. » comme l’assène l’Association Réunionnaise de Prévention des risques liés à la Sexualité (A.R.P.S.) sur la page « Sexe et Loi » renvoyée par un lien de l’article « Je suis normal, pas normal ? » .

Sur qui pourrons-nous compter après les élections régionales, pour nous faire sortir de cette hypocrisie ? Pourrons-nous attendre de M. Bartolone, un changement de cap par rapport à celui de son prédécesseur socialiste, M. Huchon ? Il y a peu de chance. C’est tout de même à ce parti, que l’on doit le vote de la loi sur le mariage des personnes de même sexe et la possibilité d’adoption par ces mêmes personnes. Peu de voix socialistes se sont opposées à cette loi.

Alors à Mme Cosse d’Europe Ecologie Les Verts ? Si elle est sur la même ligne que ses collègues de Bondy (http://eelvbondypavillons.com/2015/06/23/mobilisons-nous-face-a-la-manif-pour-tous-le-24-juin-a-la-gare-de-bondy-18h30/), il y a peu de chance là aussi.

D’autres choix nous sont proposés :

M. Asselineau de l’Union populaire républicaine ;

Mme Arthaud de Lutte ouvrière ;

M. Bourchada de l’Union des démocrates musulmans français ;

M. de Saint-Just du Front national ;

M. de Smet de la Fédération libertaire unitaire ouverte ;

M. Dupont-Aignan de Debout la France ;

M. Horsfall de l’Union citoyenne ;

M. Laurent du Parti communiste français ;

Mme Pécresse des Républicains ;

Mme Sachs de Nous citoyens pour l’Ile de France ;

M. Véron du Parti libéral démocrate.

 

Pour la plupart, ceux-là n’ont pas pris position. Ou en tout cas, pas très clairement.

Le samedi 28 novembre 2015, toutes les têtes de liste pressenties pour les élections régionales sont invitées à s’expliquer devant le public.

Rendez-vous à 14h30

Espace Equinoxe

20 Rue du Colonel Pierre Avia

75015 Paris

Inscription préalable exigée sur http://les-regionales.fr/

Marcelin de Saint-Denis

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*