Humeur : 3 séances d’éducation sexuelle dès la rentrée scolaire

3 séances d’éducation sexuelle dès la rentrée scolaire

Suite aux agressions sexuelles le soir de la coupe du monde de football, Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’Égalité entre les femmes et les hommes, a confirmé la mise en place à la rentrée de plusieurs séances d’éducation sexuelle et affective dans le cadre de la loi contre le harcèlement de rue.

« Je pense que l’éducation c’est primordial. À partir de la rentrée avec Jean-Michel Blanquer, nous allons envoyer une circulaire à tous les recteurs de France pour qu’ils mettent en œuvre, une loi qui existe déjà et qui n’est pas mise en œuvre, qui demande qu’il y ait trois séances par an d’éducation à la vie sexuelle et affective ».

« Elles seront dispensées par des associations ayant des agréments ‘IMS’ d’intervention en milieu scolaire. « On y parlerait du consentement, du respect d’autrui, des rapports entre les femmes et les hommes et de la manière dont effectivement ce n’est pas faire la fête que d’aller mettre une main aux fesses à une femme. Le corps des femmes n’est pas un bien public, il leur appartient à elles seules ».

Et on y apprendra alors que pour avoir un enfant, il faut un homme et une femme ?

L’Etat omnipotent, après avoir fait la promotion de la débauche avec le distribution de Pass contraception et de préservatifs, après légitimé la Gay Pride et le porno pour tous, s’inquiète du respect d’autrui… Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.

1 Comment

  1. Voilà une mesure qu’elle est bonne… Merci Mme SCHIAPPA !!
    Ne doutons pas que ces trois séances, animées par des associations « IMS » (??) vont avoir un effet décisif sur le regard des jeunes garçons sur les femmes ! De qui se moque-t-on ?
    Gageons que l’effet le plus certain de cette mesure sera de procurer une aide publique supplémentaire aux associations que le ministre prévoit de charger de cette « mission »… Question : une association peut-elle être à la fois « IMS » et LGBT ? La population de la Seine-St-Denis n’est certainement pas prête à entériner la manip !!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*