Les opposants à l’extension de la PMA n’entendent pas désarmer

Lors de leur université d’été, samedi 22 septembre dans l’Essonne, les responsables de la Manif pour tous ont affirmé qu’ils étaient prêts à descendre dans la rue si le gouvernement confirmait sa volonté d’étendre la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules.

La révision de la loi de bioéthique.

 

     Le coup d’envoi de ce dossier potentiellement explosif sera donné avec la présentation de l’avis du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), le mardi 25 septembre.

    Bâti sur la base des États généraux de la bioéthique qui se sont achevés fin juin, cet avis sera transmis au chef de l’État.

Nous nous en tenons au calendrier, explique-t-on à l’Élysée. Nous serons sur la présentation d’une loi en fin d’année ou au début de l’année prochaine, en fonction de l’encombrement parlementaire.

 D’ici là, impossible de savoir ce que le chef de l’État a en tête.

En dehors de son engagement de campagne d’ouvrir la PMA pour les couples de lesbiennes et les femmes célibataires, rien n’a filtré de ses intentions.

Emmanuel Macron veut à tout prix éviter de se retrouver dans la même situation que François Hollande avec le mariage pour tous.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*