L’énorme hypocrisie de l’idéologie avorteuse

 

 

 

En avril avaient été découverts 21 cadavres de fœtus « entreposés de façon inappropriée » dans une maison funéraire de Detroit (Michigan). Depuis lors on en a trouvé 38 autres, et 269 boîtes de restes incinérés. Dont (ou en plus) la semaine dernière 10 cadavres de fœtus et un cadavre de nouveau-né.

Vendredi dernier, dans une autre maison funéraire de Detroit, ont été découverts 36 cadavres de fœtus dans des boîtes, et 27 autres dans un congélateur. Les recherches se poursuivent : il pourrait y en avoir 200.

Les maisons funéraires ont été fermées, et leurs responsables vont être poursuivis en justice, notamment pour ne pas avoir informé les parents :

« L’avortement est légal jusqu’à la naissance. Il y a des parents après la naissance. Avant cela, comme chacun le sait, la femme est libre de disposer de son corps, et de cet amas de cellules qu’il y a dans son ventre.

Mais voici tout à coup que cet amas de cellules aurait des « parents »…

Telle est l’énorme hypocrisie de l’idéologie avorteuse. Si ces fœtus ne sont qu’un amas de cellules, une sorte de kyste, où est le scandale de Detroit ? Si des déchets non dangereux sont « entreposés de façon inappropriée », il n’y a pas de quoi défrayer la chronique.

S’il y a scandale, c’est donc que, quoi qu’on en ait, ces déchets-là ne sont pas comme les autres. C’est que l’on sait parfaitement que l’on ment sur leur nature. Et que ce sont des petits d’homme que l’on massacre. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*