Sommes-nous encore en démocratie ?

Pour tenter de désamorcer le mouvement des gilets jaunes, le gouvernement a, une fois encore, confié au CESE une consultation en ligne…. (consultation close le 4 janvier).

Silence sur les résultats : une fois encore, le peuple de France a « mal voté » : c’est l’abrogation de la loi Taubira qui arrive en tête des demandes.

Le blog des Juristes pour l’Enfance explique….

Nouvelle parodie de consultation démocratique, par notre inénarrable CESE (Conseil économique, social et environnemental)!

La consultation ouverte par le CESE jusqu’à hier, 4 janvier, a semble-t-il viré au cauchemar pour ceux qui veulent bien consulter le peuple mais seulement si ce peuple s’exprime comme prévu…

En effet, depuis trois jours, la consultation caracolant en tête était ABROGATION DE LA LOI TAUBIRA, rien que cela!

Panique à bord! Du coup, il est devenu très compliqué de voter pour cette proposition, et les votants se voyaient opposer un « Une erreur est survenue. Veuillez réessayer ultérieurement », pendant qu’il demeurait possible de voter pour les autres (milliers) de propositions, et de les faire ainsi monter.

Cela n’a pas suffi à combler l’écart avec « ABROGATION DE LA LOI TAUBIRA » toujours en tête.

Alors ils ont trouvé une autre parade : impossible d’obtenir la liste des propositions les plus votées, ce qui aurait fait apparaître « Abrogation de la loi T » et, qui sait, donné l’idée de voter pour elle. A la place, le site affichait une liste improbable de consultations tournant autour des 50 votes, encore un dysfonctionnement permettant de cacher les propositions de tête.

Alors que les votes sont fermés depuis minuit, et qu’on ne peut même plus invoquer une surcharge du site, il y a encore un « dysfonctionnement »

(ils sont vraiment nuls les informaticiens du CESE!) et il est impossible de connaitre les résultats car le site n’arrive toujours pas à afficher les « propositions les plus votées » !

BREF:

Le peuple français s’est encore exprimé tout simplement en faveur de la réalité, la famille fondée sur le mariage homme/femme car orienté vers la procréation, et la filiation définie en référence à l’engendrement de l’enfant. Et les soi-disant défenseurs de la démocratie veulent encore une fois passer sous silence le bon sens populaire ancré dans la réalité qu’il connaît et qu’il vit. Mais ne nous décourageons pas: ils tentent d’étouffer nos voix, mais cela se fissure de toutes parts, les idées de bon sens font leur chemin malgré ces tentatives pathétiques alors hauts les cœurs pour 2019 !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*